Antoine Delepiere, dans son élément, l’eau

Provençal d’adoption, ce quadra photographe conjugue harmonieusement ses passions pour l’image, la photo, le cinéma et les voyages. Mais de Madagascar à Stockholm en passant par la Suisse ou le Bangladesh, sa priorité reste l’eau. Scientifique de terrain et reporter nomade au sein de différentes organisations non gouvernementales, il défend le droit à l’eau pour tous et un environnement durable. Hydrogéologue de formation, il rejoint l’Institut international de l’eau de Stockholm (SIWI). Antoine Delepiere, portrait élémentaire.

La Suède en Kit : Pourquoi et comment es-tu arrivé en Suède ?

En juillet 2017, j’obtiens un détachement du Ministère des affaires étrangères (MAE) pour un accompagnement du programme de gouvernance des eaux et océans, géré par le Programme des Nations Unies pour le Développement en partenariat avec le SIWI. Même si un contrat d’expatriation de 2 ans tel que celui-ci est une belle opportunité professionnelle, ce doit aussi être une belle aventure familiale. Direction Stockholm pour ma compagne, nos deux garçons et moi.

Grâce au réseau français, nous trouvons rapidement une location. Nous emménageons à Älvsjö dans une grande maison bien équipée et surtout bien située. Le quartier regorge de francophones, ce qui facilite notre installation et la logistique de co-voiturage de nos enfants au Lycée Français Saint-Louis.

Dans nos tentatives de relations avec des Suédois, nous retrouvons la problématique « poli mais à distances » expérimentée en pays vaudois, lors de notre séjour en Suisse : c’est difficile et c’est chacun chez soi. Ne restant que deux ans à Stockholm, nous n’investissons pas dans l’apprentissage du suédois ; seul notre aîné pratique la langue dans son club de foot de quartier. Alors, faute de rencontrer des Suédois, nous profitons pleinement de la nature suédoise, des baignades, du canoë et du patinage sur “notre lac” de Långsjö et balades à vélo ou en chien de traineaux dans le Dalarna.

Balade en chiens de traineau
©Anna Öhlund/imagebank.sweden.se

Au SIWI, j’apprécie de travailler en équipe avec des capitaux suédois sur des projets de prospection, d’assainissement et de distribution des eaux dans les pays en voie de développement. SIWI organise la World Water Week, la Semaine mondiale de l’eau, en août, avec le Stockholm Water Prize, sorte de Prix Nobel de l’eau, et le Stockholm Junior Water Prize, un événement majeur dans le domaine de l’eau et une expérience enrichissante pour moi. Il y a des centaines d’experts, de décideurs, d’entreprises innovantes qui viennent à Stockholm partager et développer des solutions aux problèmes urgents des ressources mondiales en eau. L’eau, c’est notre futur.

Water World Week

J’aime la double orientation des projets, les aspects techniques et l’accompagnement humain. L’ambiance est bienveillante, les collègues flexibles et constructifs. En tant qu’hydrogéologue photographe, je collabore au département de communication, j’illustre les rapports d’activités pour accroître la sensibilisation de tous aux questions d’eau et d’hygiène.

Par contre, pour ma compagne naturopathe et aromathérapeute, l’intégration n’est pas simple. Proposer en anglais, des séances de naturopathie à des Suédois, peu réceptifs à cette discipline inconnue est mission impossible. Elle doit mettre sa carrière en pause pendant deux ans.

Côte Ouest suédoise
©Per Pixel Petersson/imagebank.sweden.se

La Suède en kit : Où seras-tu et que feras-tu dans 5 ans/10 ans ?

Le contrat de deux ans se termine et nous rentrons en Provence. Je vais poursuivre mes projets sur l’accès à l’eau dans des bureaux d’études ou en free lance. J’espère collaborer à distance avec le SIWI et revenir une fois par mois à Stockholm pour y travailler. Pour la famille, l’aventure c’est aussi revenir et retrouver les copains, profiter ensemble de la lumière de l’été suédois ou admirer un hiver prochain, les aurores boréales de Kiruna que l’on a raté l’année dernière.

 

Pour en savoir plus sur Antoine, visitez son blog. Pour en savoir plus sur la World Water Week 2019, visitez ce site.

World Water Week 2019: Water for society — including all

Les autres portraits

World Water Week 2019: Water for society — including all

A propos Sylvie R 104 Articles
En Suède depuis plus d' une trentaine d'années, j'ai habité Uppsala, Ultrå à côté d'Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après trois décennies comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, je suis doula, coach de grossesse et accouchement à Stockholm. J'adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.