À la chasse aux champignons

Chanterelles
© Helena Wahlman/imagebank.sweden.se

Envie d’une balade en pleine nature avec le plaisir de partager en famille un moment de recherche et d’observation unique, alors à vos paniers !

Vous aimez suivre les excellents itinéraires de rando proposés par Fabrice ? Équipez vous d’un panier en osier, d’un bon couteau, d’un guide mycologique suédois et d’une paire de bottes. De la fin de l’été jusqu’en automne, les forêts domaniales autour de Stockholm, peuplée de chênes, pins sylvestres, hêtres et bouleaux vous invitent à fureter entre leurs herbes et à fouiller leurs mousses pour y dénicher cèpes, chanterelles et trompettes !

Cueillette de champignons
© Clive Tompsett/imagebank.sweden.se

Les magasins de grande distribution proposent à bas coût des petits paniers et des couteaux à champignon avec un côté lame et un côté brosse souple, pratique pour nettoyer le champignon sur place. Il est impératif de ne pas mettre votre cueillette dans un sac plastique, celui-ci ayant la fâcheuse propriété d’accélérer la fermentation et le pourrissement de vos champignons.

Comme allemansrätten (le droit d’accès à la nature inscrit dans la loi suédoise) vous le permet, vous pouvez cueillir et ramasser librement les baies et champignons en respectant néanmoins quelques principes de bon sens : ne pas détruire, ne pas déranger. Les cèpes, girolles et autres chanterelles, trompettes de la mort, pieds de mouton et polypores des brebis sont considérés comme facile à trouver et à reconnaître du fait de leur originalité. Ce sont aussi les plus connus mais la plupart des Suédois se limite à la chasse au cèpe de Bordeaux rebaptisé Karl-Johannsvamp, à celle connue comme « l’or des bois », la girolle et aux craterelles, les fameuses trattkantareller.

Chanterelles
© Björn Tesch/imagebank.sweden.se

En Suède, il n’est pas possible de montrer le contenu de son panier à un pharmacien pour un contrôle de comestibilité, par contre, certaines bibliothèques de quartier proposent des activités mycologiques en saison.

La Suède en kit vous livre ses meilleurs conseils pour une cueillette de champignons réussie, à défaut de ses coins secrets :

  • VOUS NE DEVEZ CUEILLIR QUE LES CHAMPIGNONS QUE VOUS RECONNAISSEZ ! Ne ramassez que le champignon que vous reconnaissez et dont vous êtes sûr à 100 % et ne touchez pas aux champignons blancs à lamelles blanches.
  • Laissez les exemplaires vieux ou abîmés par les vers car ils ont des spores, bons pour le repeuplement.
  • Humez, sentez et reniflez ! Un champignon qui sent mauvais ne sera pas meilleur à la casserole.
  • Il est recommandé de couper le champignon au ras du sol pour ne pas endommager l’appareil souterrain (mycélium) qui peut permettre la repousse et de respecter les espèces non comestibles. C’est la nourriture de certains animaux et elles ont un intérêt écologique.
  • De retour à la maison, lavez-vous les mains avec application et conservez vos champignons au frais avant de, rapidement, les consommer cuits.
  • Profitez à fond de la merveilleuse nature suédoise et de ce qu’elle nous offre.
  • Mon conseil spécial parents de jeunes enfants : protégez leurs petites mains avec des gants jetables et pour les plus grands, équipez les d’un carnet et d’un crayon, ils pourront ainsi dessiner les champignons que vous avez ramassés !
Enfants cueillant des champignons
© Johan Willner/imagebank.sweden.se

L’utilisation que vous pouvez faire des informations contenues dans cet article est de votre propre responsabilité et n’engage que vous. Il appartient à chacun de s’assurer que seuls les champignons comestibles sont ramassés et consommés. En cas de soupçon d’intoxication, appelez le 112 ou le centre anti-poisons au 010-456 67 00.

 

Liens importants :

Centre d’information suédois sur les poisons (en anglais)

Liste des champignons suédois non-comestibles (en français)

Allemansrätt (en français)

A propos Sylvie R 55 Articles

En Suède depuis 33 ans, j’ai habité Uppsala, Ultrå à côté d’Örnsköldsvik et Torserud dans le comté de Värmland, vit depuis 20 ans à Nacka. Après une trentaine d’années comme enseignante titulaire au Lycée Français Saint-Louis, j’ai créé ma petite entreprise de coaching grossesse et accouchement à Stockholm. J’adore écrire et aime partager mes bons plans et bons coins en Suède.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*